Perlimpinpinologie, humour et philosophie

Humour, littérature, science, poésie, philosophie... Petits textes de perlimpinpinologie, domaine d'étude imaginaire se trouvant à l'intersection de tas de choses. Auteur Michel DALMAZZO.

27 août 2014

Le futur

ProfRègleBGouverner c'est prévoir, n'est-ce pas?
C'est vrai aujourd'hui et ce sera vrai demain.
On ne se trompera donc pas en investissant dans un domaine qui a toujours été et sera toujours utile, et ce à coup sûr!
Lequel?
La prédiction de l'avenir, évidemment!

Depuis la dernière éclipse (et peut-être même avant),  que le gouvernement ait été de droite ou de gauche, aucune attention sérieuse n'a été apportée à ce laissé-pour-compte de la connaissance! 

Il ne faut donc pas s'étonner que les méthodes actuelles, le marc de café, les cartes, le tarot (marseillais, calaisien ou stambouliote), les pierres runiques, les boules de cristal, les entrailles de poulet, les astres (avec ou sans la Lune), les lignes de la main, le vol des oiseaux, les os de lapin, les rêves, les grumeaux de blanc d'oeuf, les épingles jetées dans une bassine d'eau (de la main gauche), les entretiens avec des morts, la transe chamanique, la communication avec les djinns, les feuilles de thé, le i-ching, les biscuits chanceux, le pendule divinatoire, l'étoile bleue, la numérologie, l'hyperception, l'harmonie cosmique, les dominos, les baguettes de bambou, la croissance des oignons, la cire chaude plongée dans l'eau froide, la forme des nuages, les rides des pieds, la fumée ou les pétales de rose, pour ne citer que les plus connues (*), soient à ce point rudimentaires et irrégulières!
Sombre constat!

Que nos décideurs y songent et décident!
Nous devons ouvrir de nouveaux centres de recherche consacrés à l'étude du futur, les doter des meilleurs équipements, attirer et retenir les meilleures compétences, motiver la jeunesse, suciter des vocations, ouvrir de nouvelles filières de formation... tout en renforçant la multidisciplinarité que nécessite la diversité des approches expérimentales. Comment, dans un tel domaine, pourrait-on ignorer les avancées de la physique nucléaire, de la biologie, de l'informatique, de la peinture sur soie et de tant d'autres secteurs du savoir qui ont déjà révolutionné notre quotidien?

On me dira qu'on n'arrivera jamais à prédire l'avenir!
Voyez-vous ça! Serait-ce une prévision ?
Si tel est le cas, si elle dit vrai, elle est fausse, et si elle est fausse, pourquoi en parler?

Alors, arrêtons d'ergoter.
Vu les problèmes qui attendent les générations futures, il faut faire vite!

Nous pouvons prendre de court les Americains, couper l'herbe sous le pieds aux Allemands et la chique aux Chinois. Bref, rendre jaloux tout le monde!
N'attendons pas une quelconque aide européenne, toujours trop longue, toujours trop proche de ses sous, toujours trop technocratique! 
Ne cherchons pas une illusoire collaboration internationale!
Laissons les sceptiques (**), les conservateurs, les politiciens frileux dans leur présent glacé!
Allons droit devant! 
Je l'affirme sans hésiter: le futur est l'avenir de l'homme!  

 

(c) M.DALMAZZO

Et.. ici ou là: chez l'éditeur, à la FNAC, chez AMAZON ou ailleurs...

 


(*) Je ne parle pas de la bousomancie (étude des bouses de vache), ni de l'analyse des miaulements du chat (j'ignore la dénomination syndicale), ces deux techniques étant considerées par tous les spécialistes comme totalement inefficaces.

 (**) dans un premier élan, j'avais écrit 'septiques', d'où les deux premiers commentaires ci-après...

 


 

 

 

Posté par MichelDalmazzo à 18:01 - Des mots - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    J'adore...

    J'adore... taquiner !
    "Laissons les septiques..." J'imagine que vous parlez des fosses ! N'oublions pas non plus les basses-fosses, les fosses d'aisance, les fosses carolines, les fosses aux lions, les fosses marines, les fosses à chaux, les fosses nasales et j'en oublie bien entendu hé hé.
    "Le futur est l'avenir de l'homme"... Ou son tombeau !

    Amitiés. Jean.
    Posté par zorba, 04 septembre 2014 à 19:18
  • Ah, Zorba! Quel plaisir de te croiser au coin d'une fôte d'orthographe. Surtout celle-là, pour moi qui suis tombé tout petit dans le scepticisme! A coup sûr, il y a de l'inconscient là-dedans, comme les lapsus.. Probablement un effet collatéral de qqchose d'inavouable... Il n'y a pas longtemps j'ai laissé passer un saint en lieu et place d'un sein! J'imagine que le pire est à venir ( j'irai d'abord boire un dernier ver).
    A bientôt.. Amitiés... (Et Merci à toi)
    Posté par MichelDalmazzo, 04 septembre 2014 à 20:50
  • j'aime

    j'apprécie énormément ton blog ,plein d'humour et de réalité aussi etje ne manquerais pas d'y revenir , a bientôt
    Posté par ANGE PHILIPPE, 02 novembre 2014 à 18:06
  • Merci, Philippe, pour tes gentilles paroles.. Je suis de cette sorte de gens que ça aide de savoir qu'ils font plaisir. Oui, c'est un peu compliqué comme médicament, mais qui peut choisir sa maladie?
    Posté par MichelDalmazzo, 05 novembre 2014 à 02:39

Poster un commentaire